Luxemburgische Zeitgeschichte Europäische Zeitgeschichte

L’émergence de la nouvelle diplomatie luxembourgeoise

30 Juni 2021

©Copyright Photothèque de la Ville de Luxembourg/ Auteur: Mey Théo

© Copyright Photothèque de la Ville de Luxembourg/ Auteur: Mey Théo

Wébinaire organisé par l’Europe Direct de l’Université du Luxembourg (EDIC) et ses partenaires – le Ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché de Luxembourg, les Archives nationales du Luxembourg et le Cercle Diplomatique du Luxembourg.

Dans le contexte des nouvelles relations internationales forgées par la Seconde Guerre mondiale, le Grand-Duché de Luxembourg s’affirme comme un acteur de marque du multilatéralisme, en tant que membre fondateur de la plupart des grandes institutions internationales - l’Organisation des Nations unies (1945), l’Organisation du traité de l’Atlantique du Nord (1949), le Conseil de l’Europe (1949),- ainsi que de l’intégration européenne, à commencer par la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (1951), dont les premières institutions sont accueillies à Luxembourg. L’adhésion aux systèmes d’alliances atlantique et européennes s’accompagne d’une nouvelle politique extérieure luxembourgeoise sous l’impulsion du légendaire ministre des Affaires étrangères Joseph Bech (1887-1975). Après la Libération, il porte une attention particulière à l’organisation institutionnelle du ministère des Affaires étrangères, à la professionnalisation de la diplomatie nationale et à la formation d’un corps diplomatique d’excellence, pour représenter le pays dans le monde, pour promouvoir ses valeurs et pour défendre ses intérêts à travers la coopération internationale bi- et multilatérale. Par exemple, en 1947 le gouvernement luxembourgeois parvient à obtenir auprès de la toute récente Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) - suite aux négociations menées par Hugues Le Gallais (1896-1964), ministre plénipotentiaire accrédité à Washington et Pierre Werner (1913-2002), attaché au ministère des Finances - un emprunt de 12,7 millions de dollars pour la reconstruction du pays, fait exceptionnel pour l’époque. Jusqu’à aujourd’hui, par ses stratégies à long terme, par la qualité de son corps diplomatique et par son art de la médiation, la diplomatie luxembourgeoise demeure un grand atout du pays.

Pour puiser dans l’histoire institutionnelle du ministère des Affaires étrangères telle que révélée par les archives et grand témoins, et évoquer, à travers des regards d’experts, des événements et personnalités mettant en lumière le rôle particulier du Grand-Duché de Luxembourg dans les relations internationales, l’Europe Direct de l’Université du Luxembourg (EDIC) et ses partenaires – le Ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché de Luxembourg (MAEE), les Archives nationales du Luxembourg (ANLux) et le Cercle Diplomatique du Luxembourg – vous invitent au webinaire «L’émergence de la nouvelle diplomatie luxembourgeoise - enjeux, stratégies, personnalités» qui aura lieu le

Mercredi, 30 juin 2021

de 14.00 à 16.00 heures (sur Webex).

La conférence sera en français.

Des questions pourront être posées aussi en anglais. luxembourgeois et allemand.

 

Programme

14h00 – Remarques introductives – Dr Elena Danescu, Coordinatrice de l’EDIC Université du Luxembourg

14h10 – « Essai de biographie collective du corps diplomatique luxembourgeois (1945-1973) » - Dr Corinne Schroeder, Archives nationales du Luxembourg (ANLux)

14h40 – « Un diplomate luxembourgeois hors pair » – Paul Schmit , Ambassadeur, auteur de l’ouvrage « Un diplomate luxembourgeois hors pair. L’ambassadeur Hugues Le Gallais dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale » (Luxembourg: Éditions Saint-Paul, 2019).

15h00 – « La diplomatie luxembourgeoise en action – regards d’historien ». – En dialogue avec la modératrice, M. l’Ambassadeur Georges Santer donnera des éclairages particuliers sur l’évolution du service diplomatique après 1973.

15h30 – Débat avec le public / Session de questions-réponses

15h50 – Allocution de clôture– Emmanuelle de Foy, Première Conseillère, Ambassade de Belgique au Luxembourg, co-présidente du Cercle Diplomatique.

16h00 – Fin de la manifestation

 

Présentation des orateurs

Emmanuelle de Foy a étudié les Affaires Publiques et Internationales, le Droit International et Européen et est titulaire d’une Licence Spéciale en Commerce International de l’Institut Cooremans. Après plusieurs expériences dans le secteur privé, Emmanuelle de Foy, intègre l’Ambassade de Belgique à Kuala Lumpur (Malaisie) comme Deputy Head of Mission. Elle exercera, ensuite, diverses missions au sein de l’Ambassade de Belgique, ainsi qu’au Cabinet de la Vice-Première Ministre Joelle Milquet (2012-2014). En 2014, Emmanuelle de Foy devient Ministre Conseillère à l’Ambassade de Belgique à La Haye. Depuis 2018, elle est Première Conseillère à l’Ambassade de Belgique au Luxembourg. Elle est également co-présidente du Cercle Diplomatique Luxembourg.

Georges Santer a exercé de nombreuses hautes fonctions diplomatiques au cours de sa longue carrière , dont celles de Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères, de 2002 à 2007. Il a été l’Ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg en France, Chine, Autriche, Allemagne. Il s’est également illustré en tant que Représentant permanent auprès de l’OSCE à Vienne, de l’A.I.E.A. de l’O.N.U.D.I. et de l’Office des Nations Unies à Vienne. Entre 2007 et 2021, il a également été Représentant Permanent auprès de l’OCDE, et Délégué Permanent auprès de l’UNESCO. En 2007, il a siégé au Conseil d’administration de ‘Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la culture’. Entre mars 2019 et mars 2020, il a été Président de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) - organisation internationale qui regroupe 34 États. Depuis 2020, Georges Santer est président de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, ainsi que du Luxembourg City Film Festival.

Paul Schmit a étudié le Droit à l’Université de Strasbourg et les Sciences politiques à l’Université Paris-II. Après ses études, il intègre la Fonction publique luxembourgeoise – d’abord au Ministère de la Force Publique (1991-1992), puis au Ministère des Affaires étrangères, où il exerce depuis 1992. Il a accompli de nombreuses missions à l’étranger, dont notamment à Bruxelles (Représentations permanentes auprès de l’Otan et auprès de l’Union européenne), à Washington et à Lisbonne. Depuis septembre 2021 il est Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Grand-Duché de Luxembourg en Pologne. Paul Schmit est l’auteur de l’ouvrage « Un diplomate luxembourgeois hors pair. L’ambassadeur Hugues Le Gallais dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale » paru en 2019 aux Editions Saint-Paul, Luxembourg.

Corinne Schroeder est titulaire d’une licence en histoire de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve et d’un doctorat en histoire, avec une thèse intitulée « L’élaboration de la politique étrangère du Grand-Duché de Luxembourg vue à travers le prisme du Ministère des Affaires étrangères (1945-1973) ». Depuis 2011, elle est conservatrice au sein des Archives Nationales de Luxembourg (ANLux). Elle est l’auteure de nombreux travaux de recherche dans ses domaines d’expertise.

Elena Danescu est Research Scientist au Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH). Ses recherches portent sur l’histoire contemporaine de l’Europe (histoire de l’Union économique et monétaire, le rôle du Luxembourg dans la construction européenne), l’histoire de la pensée économique, les transitions démocratiques dans l’Europe centrale et de l’Est, l’histoire orale. Elle est l’auteure de nombreuses publications scientifiques dans ses domaines de prédilection. Depuis avril 2019 elle est la coordinatrice de l’Europe Direct Information Centre University of Luxembourg – (EDIC).